ssAmbulance Région Bienne SA

Centrale d'engagement cantonale 144 Biel/Bienne

La centrale d'engagement cantonale 144 Biel/Bienne (CEC 144 Biel/Bienne) d'Ambulance Région Bienne SA traite env. 40'000 appels par an. Il en résulte env. 7000 interventions pour le service de sauvetage des Ambulances région Bienne dont 1/2 sont urgentes et 1/2 sont des transports de malades.


[ Réduire image ]
La CEC 144 Biel/Bienne traite env. 40'000 appels par an. Il en résulte env. 7000 interventions pour le service de sauvetage des Ambulances région Bienne dont 1/2 sont urgentes et 1/2 sont des transports de malades. De plus, elle redirige les appels urgents pour les médecins, les dentistes, les vétérinaires et les pharmacies.
Une autre prestation concerne l'appel de détresse des personnes âgées que nous traitons en collaboration avec la Croix-Rouge suisse. 
Notre système d'engagement moderne garantit un traitement rapide de l'appel d'urgence grâce à la navigation GPS. Il se trouve sur tous nos véhicules d'intervention, ainsi nous sommes le plus rapidement sur le lieu d'intervention.
Une fois que l'appel d'urgence est achevé et que les moyens de sauvetage sont engagés, les requérants d'aide sont professionnellement accompagnés au téléphone par le centraliste jusqu'à l'arrivée de l'ambulance. L'accompagnement comprend les conseils de sécurité pour le patient et pour l'aide se trouvant sur place, expliquer les premiers soins à faire et guider l'équipage sanitaire.Tout cela par téléphone avant que l'ambulance n'arrive.

La centrale d'engagement est le centre névralgique de chaque service de sauvetage. Elle veille au bon déroulement de chaque intervention et est également compétente dans la coordination des interventions sur la zone du canton qui lui est confiée. Elle soutient l'équipage en intervention et alarme au besoin nos partenaires, tels que la Police, les Pompiers ou la REGA.


La CEC 144 Biel/Bienne est divisée en 2 temps de garde (12h/12h), donc occupée pendant 24heures. Le*la centraliste dispose de plusieurs moyens d'aide comme par ex. des cartes géographiques digitales ou la reconnaissance instantanée des numéros d'appels entrants. Plusieurs moyens de communication sont à sa disposition comme le téléphone, la radio ou alors le transfert de données via GPRS sur les ambulances.

Tous*toutes les centralistes sont au bénéfice d'une formation dans le service de sauvetage (en règle générale, Ambulancier*ière dipl. ES) et d'un complément amenant au titre de centraliste.
nach oben